BPJEPS Loisirs tous publics
Diplôme de niveau 4 (Equivalence BAC)


 

Pastille type BPJEPS.png
Prochaines sessions :
BPJEPS 94 : Du 24/01/2022 au 05/12/2022
Calendrier


BPJEPS 77 : Du 17/01/2022 au 28/11/2022
Calendrier

En 2020

82% de retour des questionnaires d'enquête

89% de taux de satisfaction

100% de recommandation

0% d'abandon

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : ACTIONS DE FORMATION

CFA.png

La ligue de l'enseignement du Val-de-Marne est une UFA du CFA de l'éducation populaire. Nous pouvons accueillir des stagiaires en contrat d'apprentissage.

Nos prochaines sessions et dossier d’inscription

A noter que les prix indiqués concernent un parcours de formation complet.

Cette formation est composée de 4 Unités Capitalisables (UC) indépendante. Possibilité de valider une ou plusieurs Unités Capitalisables (UC) indépendamment.

Nous contacter / demande de devis

Session du 24 janvier 2022 au 05 décembre 2022

Lieu :  Collège Charcot, 1 place du 8 mai 1945 - 94340 Joinville-le-Pont

Durée

  • 200 jours soit 1400 h

  • 616 h en centre de formation

  • 784 h en entreprise

Effectif

  • 8 à 20 stagiaires

Inscription

Justifier d'une expérience minimum de 200 heures et être titulaire d'un diplôme de secourisme en cours de validité

40,00€ de frais d’inscription

Echeance

Dossier complet à nous retourner avant le : 17 décembre 2021


Sélection : novembre et décembre 2021

Tarif

6816,00€ (dont 40,00€ de frais d’inscription) pour une formation complète

Nous contacter pour évoquer les modalités financières et de financement, notamment les aides auxquelles vous seriez éligibles selon votre situation.

 

Renseignez-vous auprès de votre OPCO ou CNFPT pour les modalités de financement. Prise en charge pour les demandeurs d'emploi possible (se rapprocher de votre mission locale ou de votre conseiller pôle emploi.)

 

Formation éligible au CPF et au contrat d’apprentissage. 
 

Session du 17 janv. 2022 au 28 nov. 2022

Lieu :  11 rue de la libération, Ferme Saint Just - 77000 Vaux-le-Pénil

Durée

  • 197 jours soit 1379 h

  • 616 h en centre de formation

  • 763 h en entreprise

Effectif

  • 8 à 20 stagiaires

Inscription

Justifier d'une expérience minimum de 200 heures et être titulaire d'un diplôme de secourisme en cours de validité

40,00€ de frais d’inscription

Echeance

Dossier complet à nous retourner avant le : 17 déc. 2021


Sélection : entre oct. et janv. 2021

Tarif

6816,00€ (dont 40,00€ de frais d’inscription) pour une formation complète

Nous contacter pour évoquer les modalités financières et de financement, notamment les aides auxquelles vous seriez éligibles selon votre situation.

 

Renseignez-vous auprès de votre OPCO ou CNFPT pour les modalités de financement. Prise en charge pour les demandeurs d'emploi possible (se rapprocher de votre mission locale ou de votre conseiller pôle emploi.)

 

Formation éligible au CPF et au contrat d’apprentissage.
 

Prérequis et condition d’accès

  1. Posséder une expérience minimum de 200 heures dans l’animation ou un titre ou diplôme de dispense

  2. Être titulaire d’une attestation de formation relative au secourisme d'un diplôme ou titre de secourisme

  3. Satisfaire aux tests de sélection :

    • Tests écrits : Réponse à une question argumentée + QCM de connaissance

    • professionnelle

    • Tests oraux : Mise en situation et entretien de motivation

 

Pour les candidats dont la situation le nécessite, notre référent handicap est disponible pour envisager l'aménagement des tests de sélection et de la formation à travers un projet personnalisé de formation.

Être titulaire de l’une des attestations de formation relative au secourisme suivante :

  • « Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 » (PSC1)

ou

« Attestation de Formation aux Premiers Secours » (AFPS) 

  • « Premiers Secours en Equipe de Niveau 1 » (PSE 1) en cours de validité 

  • « Premiers Secours en Equipe de Niveau 2 » (PSE 2) en cours de validité 

  • « Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgence » (AFGSU) de niveau 1 ou de niveau 2 en cours de validité 

  • « Certificat de Sauveteur Secouriste du Travail (STT) » en cours de validité

Le BPJEPS Animateur Loisirs Tous Publics est avant tout un diplôme d’animateur(trice), même si la formalisation de la dimension de direction du fait de l’UC3, lui donne une coloration de direction d’ACM.

 

Avec le BPJEPS LTP :

  • Vous exercez en autonomie votre activité professionnelle, en utilisant un ou des supports techniques dans les champs des activités éducatives, culturelles et sociales, dans la limite des cadres réglementaires

  • Vous êtes responsable de votre action sur le plan pédagogique, technique et organisationnel

  • Vous assurez la sécurité des tiers et des publics dont vous avez la charge.

  • Vous avez la responsabilité du projet d’animation qui s’inscrit dans le projet de la structure. Les modes d’intervention que vous développez s’inscrivent dans une logique de travail collectif et partenarial, prenant en compte notamment les démarches, d’éducation à la citoyenneté, de développement durable et de prévention des maltraitances

  • Vous encadrez tout type de public, dans tous lieux d’accueil ou de pratique au sein desquels vous mettez en place un projet

  • Vous intervenez notamment auprès d’enfants et de jeunes et peut être amené(e) à diriger un accueil collectif de mineurs

  • Vous encadrez des activités de découverte, d’animation et d’éducation. Vous construisez des progressions pédagogiques vous permettant d’encadrer des activités éducatives et d’apprentissage

  • Vous accompagnez des publics dans la réalisation de leurs projets

Pour qui ?

  • Animateur (trice) tous publics (socio-éducatif, quartier, social, socio-culturel, jeunesse, enfance)

  • Directeur (trice) d’accueil collectif de mineurs (ACM)

  • Demandeur (euse) d’emploi 

  • Reconversion professionnelle

  • Contrat d’apprentissage

Les objectifs de la formation :

  • Contribuer à la qualification professionnelle des animateurs.

  • Accompagner les stagiaires dans un parcours formatif leur permettant d’identifier leurs compétences acquises à travers leurs expériences

  • Permettre aux stagiaires de se confronter aux compétences attendues de la professionnalisation

  • Favoriser la formalisation d’un projet professionnel.

  • Encadrer tous les types de publics dans une pratique de loisirs

  • Concevoir et conduire des projets d’animation à visée éducative et culturelle au travers de la découverte d’activités scientifiques et techniques, culturelles et d’expression, et physiques

  • Participer au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation

  • Diriger des centres d’accueil de mineurs

  • Se former de façon polyvalente au contact d’une équipe dans une structure accueillant tout type de publics

  • S’inscrire dans une démarche visant au développement de la citoyenneté et à l’amélioration du « vivre ensemble » ;

  • Participer à la mise en œuvre de partenariats locaux dans le domaine de l’animation 

  • Organiser dans le cadre de projets, la mobilisation des moyens humains, matériels et financiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AFFICHE BPJEPS 94.png
AFFICHE BPJEPS 77.png

Être capable de justifier d'une expérience d'animateur auprès d’un groupe d'une durée minimale de 200 heures au moyen d’une attestation délivrée par les structures d’accueil.​

Ou

Dispense des exigences préalables à l’entrée en formation

Est dispensé de l'attestation de justification d'une expérience d'animation de groupe de 200 heures mentionnée à l’annexe IV, le(la) candidat(e) titulaire d'un diplôme figurant dans la liste suivante :

  • Brevet d'Aptitude Professionnelle d'Assistant Animateur Technicien 

  • Certificat de Qualification Professionnelle « Animateur Périscolaire » 

  • Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur 

  • Brevet d'Aptitude aux Fonctions de Directeur 

  • Baccalauréat Professionnel « Service de Proximité et Vie Locale » 

  • Baccalauréat Professionnel agricole (toute option) 

  • Brevet Professionnel délivré par le ministre de l’Agriculture (toute option) 

  • Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport (toute spécialité)

Les méthodes pédagogiques en centre de formation :

Voici une liste non-exhaustive de modalités pédagogiques, basée sur des méthodes actives, sur les temps en centre de formation :
 

  • Apprentissage par le projet (pédagogie par projet)

  • Apprentissage par résolution de problèmes

  • Apprentissage par la découverte

  • Apprentissage à partir de cas concret

  • Apprentissage coopératif/collaboratif

  • Apprentissage expérientiel et partage d’expérience

  • La maïeutique et l’auto-apprentissage

  • La découverte

  • L’accompagnement pédagogique individualisé

  • Les mises en situation d’animation (MSA)

  • Le cours magistral (utilisé de manière très ponctuelle)

  • La démonstration

  • Alternance de travail en grand groupe/petits groupe, individuel

  • La pédagogie par l'erreur
     

Moyens pédagogiques et techniques

Moyens humains
Un responsable de service engagé dans le pilotage et le suivi régulier des formations

  • Une assistante administrative affectée au suivi de la formation

  • Un formateur référent de la session de formation, titulaire d’un niveau de formation supérieur, et expérimenté dans les champs socioculturel et socioéducatif du diplôme visé, et de la formation pour adultes.

  • Des intervenants internes et externes qualifiés selon leurs champs de compétences en lien avec les contenus de formation

 

Moyens techniques 
Les cours en centre de formation se déroulent dans les locaux de la Ligue de l’enseignement de Seine-et-Marne ou chez nos partenaires du GRETA MTI 94.


Les stagiaires ont à disposition les équipements suivants afin de travailler :

  • Un à deux salles de cours (chaises, tables, tableaux)

  • Une salle informatique

  • Vidéoprojecteur- Ecran

  • Un budget de fonctionnement (matériel pédagogique, sortie culturelle…)

  • Une salle de formation dédiée

  • Le livret stagiaire

  • Un classeur et livrets thématiques de formation (cocréer avec les stagiaires tout au long de la formation

  • Une base documentaire (revue, ouvrage, article …)

  • Une bibliographie et sitographie

  • Une plateforme d’échange de document via Google drive

  • Une plateforme de e-learning

  • Sorties et visites de structures

  • Rencontre tuteurs

 

La communication de ces différents supports pédagogiques s’effectue sous plusieurs formes (envoi de mail, consultation sur place, emprunt, photocopie, plateforme e-learning etc.). De nombreux échanges et partages de contenu sont réalisés via des outils collaboratifs numériques.
 

A noter que notre démarche générale de formation s’inscrit dans une co-construction des contenus et ressources entre les stagiaires et les formateurs, prenant en compte l’identification de leurs besoins par les stagiaires, amenant à cocréer au cours de la session de formation les ressources inhérentes à celle-ci.

Modalités de suivi de l’alternance
La formation se déroule en alternance sur une durée de 10-11 mois.

 

  • Durée en centre de formation : minimum 600 heures ​

       Les heures en centre sont réparties selon le calendrier correspondant à la session de formation.

  • Durée en entreprise : 600 heures minimum 

       Les heures en entreprises sont réparties selon le calendrier correspondant à la session de formation.

 

Attention : un stage de 18 jours minimum en direction d’ACM est obligatoire. Pensez à demander aux structures d’accueil si elles peuvent vous offrir ces conditions.

 

Plusieurs démarches sont mises en place afin d’effectuer un suivi régulier de l’alternance :

  • Réunion tuteur en début de formation, afin de sensibiliser au rôle du tuteur et aux moyens
    de communication entre OF et structure d’alternance

  • Charte du tuteur, et exigences attendues du rôle de tuteur

  • Visite de chaque stagiaire sur son lieu de stage par un formateur

  • Implication des tuteurs pour les oraux blancs (UC 1, 2 et 3)

  • Echanges téléphoniques, visio et mailings réguliers

  • Livret du tuteur

  • Livret du stagiaire

  • Convention d’alternance

Financer son BPJEPS

  • La formation professionnelle initiale relève des conseils régionaux

  • La formation professionnelle continue relève prioritairement de l’employeur, des branches professionnelles (par l’intervention des Opérateurs de Compétence ou OPCO) et des conseils régionaux

       Il existe de nombreux dispositifs selon votre situation personnelle. Voici quelques principes à retenir :

  • Le droit à une rémunération ou à une aide financière ne signifie pas que vous en bénéficierez de façon automatique et les dispositifs ne se cumulent pas de façon systématique 

  • Vous devez pour chaque type d’aide remplir les conditions requises 

  • Il faut penser aux éventuels délais pour déposer vos dossiers de demande d’aide ; pendant votre formation vous n’avez pas le statut d’étudiant : vous êtes stagiaire de la formation professionnelle

Voici les principaux dispositifs de prise en charge qui peuvent vous concerner :

Si vous avez entre 16 et 25 ans inclus et si vous souhaitez préparer un diplôme en alternance

  • Contrat d’apprentissage : contrat de travail assorti d’une formation obligatoire dans un centre de formation d’apprentis (CFA) agréé par le conseil régional. Il permet d’acquérir une qualification reconnue par un diplôme de l’enseignement technologique, professionnel ou un titre homologué (enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles – RNCP). Pour plus de précisions vous pouvez consulter le site de la Fédération nationale des CFA.

  • Contrat de professionnalisation : contrat de travail assorti d’une formation obligatoire financée par les fonds gérés par les partenaires sociaux. C’est un contrat de travail en alternance qui allie présence en entreprise et action de formation (professionnalisation)

  • Le dispositif "Sésame vers l'emploi" : Le dispositif SESAME (Sésame vers l’Emploi pour le Sport et l’Animation dans les Métiers de l’Encadrement) a pour objectif d’accompagner vers un emploi d’éducateur sportif ou d’animateur, les jeunes de 16 à 25 ans rencontrant des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle, résidant au sein d’un quartier politique de la ville (QPV) ou d’une zone de revitalisation rurale (ZRR).Se renseigner auprès de la mission locale.

 

Si vous êtes salarié(e)

Plan de développement des compétences : ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise. En fonction de la politique de formation de l’entreprise et de la structure dans laquelle vous travaillez, vous pouvez obtenir un financement pour votre formation BPJEPS. Les organismes privés et publics peuvent financer des actions de formation dans le cadre d’un plan de formation dont le contenu est laissé à leur initiative. Le plan de développement des compétences permet de financer les frais liés à la formation (coût de la formation, déplacements, hébergement) et de prendre en charge.la rémunération du salarié (partiellement ou en totalité).

Pour savoir si votre projet peut être financé dans le cadre du plan de formation, adressez-vous au service des ressources humaines de votre entreprise ou administration, afin de présenter la formation envisagée (contenu, organisme, durée, programme) ; fournissez un devis.

 

  • Congé individuel de formation (CIF) : après accord de l’employeur, la formation peut être prise en charge par les organismes paritaires agréés (OPCA) pour le CIF. Le congé individuel de formation (CIF) s’obtient en fonction de critères de durée d’emploi dans l’entreprise. Le salarié est alors en droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre la formation BPJEPS.

 

  • Le CIF-CDI

Le CIF CDI permet aux salariés d’un contrat à durée indéterminée (CDI) ayant travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 12 mois dans leur entreprise actuelle, de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.

 

Vous pouvez ainsi  d’1an pour suivre une formation à temps plein ou de 1 200 heures pour une formation à temps partiel. Pour cela, vous devez présenter une demande d’autorisation d’absence écrite à votre employeur au minimum 4 mois avant le début de la formation (2 mois pour les stages de moins de 6 mois). Si vous remplissez les conditions d’ouverture du droit au CIF, votre employeur dispose d’un délai de 30 jours pour donner sa réponse (il ne peut refuser définitivement une demande d’autorisation d’absence ; néanmoins il peut la reporter sur justification.

 

Vous pouvez également bénéficier d’une  totale ou partielle (coût de la formation, rémunération, déplacements, hébergement) en vous adressant au fonds de formation (FONGECIF, OPACIF) auprès duquel votre entreprise cotise. Chaque organisme définit ses propres règles et modalités de financement du CIF.

 

  • Le CIF-CDD

Le CIF CDD permet aux salariés d’un contrat à durée déterminée ayant travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 4 mois consécutifs ou non sous CDD au cours des 12 derniers mois de suivre, à leur initiative et à titre individuel, des actions de formation.

L’action de formation choisie doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du dernier CDD.


Si vous remplissez ces conditions, Vous pouvez bénéficier d’une prise en charge financière totale ou partielle (coût de la formation, rémunération, déplacements, hébergement) par le fonds de formation de l’entreprise dans laquelle vous avez exécuté votre CDD.

NB : si votre employeur est d’accord, la formation peut également être suivie, en tout ou partie, avant le terme de votre contrat de travail.

Période de professionnalisation : période destinée à l’obtention d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification professionnelle (CQP) enregistrés au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ou période de participation à une action de formation dont l’objectif est défini par la Commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE) dont relève l’entreprise. Les salariés en CDI peuvent obtenir une période de professionnalisation pour suivre le BPJEPS.

La période de professionnalisation a pour objet de favoriser le maintien dans l’emploi des salariés en CDI ou fonctionnaires :

  • Comptant 20 ans d’activité professionnelle 

  • Ou ayant plus de 45 ans (avec une ancienneté d’au moins 1 an dans leur entreprise) 

  • Ou reprenant une activité professionnelle après un congé de maternité ou parental

Si vous remplissez ces conditions, la période de professionnalisation vous permet d’acquérir ou de renforcer vos compétences par l’obtention d’une qualification dans le domaine d’activité de votre entreprise/administration. Elle peut être mise en œuvre à votre initiative ou à la demande de votre employeur.


Les actions de formation effectuées dans le cadre de la période de professionnalisation se déroulent en principe pendant le temps de travail.

 

Elles peuvent toutefois également se dérouler, pour tout ou partie, en dehors du temps de travail.

  • Contrat de professionnalisation : Le contrat de professionnalisation est soumis à plusieurs critères. Il faut notamment être âgé de 16 à 25 ans révolus pour les salariés pour obtenir ce financement.

C’est un dispositif financé par les OPCA/Entreprise : vous suivez une formation en alternance, ce dispositif prend en charge les frais de formation et vous percevez une rémunération.
 

  • Contrat d’avenir : Possibilité d’effectuer une formation qualifiante dont le BPJEPS liée à la signature d’un contrat d’avenir depuis le 1er janvier 2013

 

Lorsque vous bénéficiez du nombre d’heures suffisant.

Démarche pour créer et rechercher une formation sur Mon compte formation :

  1.  Créez votre compte personnel de formation sur moncompteformation.gouv.fr en vous munissant de votre numéro de sécurité social

  2. Renseignez le solde d’heures DIF dont vous disposez (Il est indiqué sur une attestation de votre employeur ou sur la fiche de paie datant de décembre 2014 ou janvier 2015)

  3. Choisissez une formation éligible et contactez l’organisme de formation pour valider ensemble le programme ou contactez un centre d’accompagnement à la VAE pour obtenir un diplôme par la VAE ;

  4. Obtenez les devis pour cette formation par l’organisme qui vous indique si elle relève de votre CPF ou du plan de formation de votre entreprise

  5. Selon le cas, transmettez ce devis à votre OPCO ou à votre entreprise

  • Le CPF de transition

Les salariés qui souhaitent entreprendre une formation longue en vue d'une transition professionnelle peuvent réclamer une prise en charge de leur formation et bénéficier d'un congé spécifique après validation de leur projet par une commission paritaire à compétence régionale (instance introduite par un amendement).

Ils bénéficieront d'une rémunération minimum déterminée par décret et financée par les opérateurs de compétences (OPCO).

Le salarié doit justifier d'une ancienneté minimale fixée par décret.

Ce dispositif vise à remplacer le Congé individuel de formation (CIF), programme qui finançait les reconversions professionnelles, jugé peu efficace par le ministère.

Si vous êtes demandeur d’emploi

La formation professionnelle a pour but de favoriser la reprise d’activité pour des personnes qui connaissent des difficultés sur le marché du travail ou qui souhaitent engager une reconversion professionnelle.

Le financement d’une formation peut être soumis à plusieurs conditions selon les organismes sollicités.

Il convient de distinguer deux éléments : le coût de la formation et celui de la rémunération du bénéficiaire de la formation.

 

Certains dispositifs prévoient la prise en charge du coût de la formation et celui de la rémunération du stagiaire. D’autres dispositifs ne prennent en compte que le financement de la formation ou que celui de la rémunération du stagiaire. Certaines formations ne sont pas du tout prises en charge.

 

Renseignez-vous auprès d’un conseiller à l’emploi dans les agences locales de Pôle emploi qui étudiera votre situation personnelle et votre projet avec vous. Les principaux dispositifs sont :

  • Action de formation financée par Pôle emploi (AFC)

  • Action de formation préalable au recrutement (AFPR)

  • Allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)

  • Allocation d’aide au retour à l’emploi formation (AREF)

  • Allocation en faveur des demandeurs d’emploi en formation (AFDEF)

  • Contrat de professionnalisation pour les plus de 25 ans, inscrits sur la liste des demandeurs d’emploi gérée par Pôle Emploi

  • Conseil régional : Il s’agit d’un financement attribué par les régions. L’obtention du financement est soumise à plusieurs critères différents selon les régions (niveau de la formation, période de chômage…)

  • Contrat d’apprentissage : Le contrat d’apprentissage est signé entre l’employeur et vous-même en qualité d’apprenti

 

Toute entreprise privée peut embaucher un apprenti. Dans la pratique, les structures proposent éventuellement un contrat d’apprentissage à des personnes impliquées de longue date dans la structure, en tant que bénévole par exemple.

 

  • CIF-CDD (congé individuel de formation CDD) : Si votre dernier contrat était un CDD terminé il y a moins d’un an, vous êtes en mesure de demander sous certains critères un CIF-CDD d’un an pour obtenir le financement BPJEPS.

 

  • Individuel : Le financement individuel, comme son nom l’indique, correspond à la prise en charge de la formation BPJEPS de votre part.

 

Si vous êtes un licencié dans une association sportive

Le Centre national pour le développement du sport (CNDS) peut éventuellement apporter un soutien financier à votre association. La demande est à déposer auprès des services déconcentrés chargés des sports qui l’instruisent : en général la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) ou la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP pour les clubs et comités départementaux et la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) pour les ligues.

Si vous êtes sportif de haut niveau

  • Vous pouvez bénéficier de dispositifs spécifiques en matière d’insertion professionnelle. Pour de plus amples informations vous pouvez prendre contact avec le correspondant sport de haut niveau de votre Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS)

Pour tous renseignements, vous pouvez contacter votre référent afin d’établir un projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) :

  • votre agence locale Pôle emploi,

  • votre mission locale (16/25ans),

  • votre maison de l’emploi

  • Si vous êtes en situation de handicap : adressez-vous à Cap emploi

 

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez vous adresser à la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) ou de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) dont relève votre lieu de domiciliation.

Si vous êtes profession libérale

Pour plus d'informations contacter le FIF PL (Fonds Interprofessionnel de Formation des Professionnels Libéraux) ou AGEFICE (Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d'Entreprises).

 

Si vous êtes résident d'outre-mer

Le Passeport Mobilité Formation Professionnelle vous permet d'entrer en formation en métropole dans le cadre d'un projet de mobilité
Pour élaborer votre projet de formation en MétropoleLADOM (l'Agence de l'Outre-mer pour la Mobilité) en liaison avec Pôle emploi, vous accompagne dans le cadre d'une mobilité.


Ce dispositif donne accès à des formations pré qualifiantes, qualifiantes ou diplômantes et des contrats en alternance.

Si vous êtes ressortissant étranger

Vous avez accès à la formation soit en tant que ressortissant :

  • des pays membre de l’Union européenne et de la Suisse, vous devez présenter un passeport ou une carte d’identité

  • d'un pays membre de l’Union européenne soumis à une période transitoire, vous devez justifier d'un titre de séjour avec une autorisation en cours de validité

  • de pays non-membres de l’Union européenne, vous devez justifier d’un titre de séjour vous autorisant à travailler et être inscrit à Pôle emploi


a) Les contrats en alternance
 

Les jeunes étrangers peuvent avoir accès à un Contrat d’apprentissage ou à un Contrat de professionnalisation à durée déterminée.

S’ils ne sont pas ressortissants d’un pays de l’Espace économique européen (ou de la Suisse), ils doivent obtenir une autorisation de travail.

  • Vous êtes ressortissant d’un pays de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE) : vous devez présenter une pièce d’identité en cours de validité

  • Vous êtes un jeune majeur étranger, non Européen, vous avez accès au contrat d’apprentissage et de professionnalisation à durée déterminée, si vous êtes titulaire d’une carte de séjour vous autorisant à travailler. Vous devez également solliciter une autorisation provisoire de travail (APT) auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE)

  • Vous êtes un jeune mineur étranger de 15 ans et +, non Européen, vous devez solliciter une autorisation de travail auprès de la DIRECCTE

 

Pour obtenir l’Autorisation Provisoire de Travail, vous devez présenter :

  • une pièce d’identité en cours de validité (passeport)

  • votre titre de séjour vous autorisant à travailler en cours de validité (sauf pour les mineurs)

  • l’attestation d’inscription dans un centre de formation

  • un contrat de travail en alternance (Contrat de professionnalisation ou d’apprentissage) établi sur un formulaire Cerfa, signé par le salarié et l’entreprise

 

b) Vous êtes ressortissant étranger et n’habitez pas en France
 

 Il vous faut :

  • trouver un financeur, qui prendra en charge vos frais de formation et assurera la couverture des risques sociaux et de responsabilité civile

  • obtenir une autorisation vous permettant d’accéder à la formation professionnelle en France pour toute la durée de votre formation

  • établir une convention de financement du stage avec l’Ambassade ou le Consulat de France de votre pays de résidence et faire valider votre formation par le ministère des Affaires étrangères.

Contenu formation BPJEPS.png

Équivalences d’unités capitalisables (UC)

La personne titulaire de l’une des certifications mentionnées dans la colonne de gauche du tableau figurant ci-après obtient les unités capitalisables (UC) du BPJEPS spécialité « animateur » mention « loisirs tous publics » suivantes :


Le titulaire d’au moins :

 

  • trois des six unités capitalisables suivantes : UC5, UC6, UC7, UC8, UC9, UC10 du BPJEPS spécialité « loisirs tous publics » (BPJEPS en 10 UC)

  • en état de validité et quel qu’en soit le mode d’acquisition

 

peut obtenir une ou les deux UC de la mention « loisirs tous publics » (UC3 et UC4) du BPJEPS spécialité «animateur» sur demande adressée au Directeur de la DRAJES ou au Directeur de la SDJES.

 

Celui-ci délivre une ou les deux UC, sur proposition du jury de mention, au moyen d’un dossier établi par le demandeur relatif à son expérience et ses qualifications.

Contenu de formation :

1- Encadrer tout public dans tout lieu et toute structure en prenant en compte les publics et les contextes territoriaux de vie de ces publics :

  • Participer à l’organisation, au fonctionnement général de la structure dans le cadre du projet de cette dernière et organiser les différents temps de vie des publics

  • Concevoir et développer des projets et accompagner les publics dans la conception et la réalisation de leurs projets

  • Garantir la qualité éducative des pratiques en assurant une cohérence pédagogique dans le respect des règles de sécurité

 

2- Mettre en œuvre un projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure :

  • Contribuer à l’élaboration des projets pédagogiques portés par la structure

  • Concevoir, animer et évaluer des actions d’animation en cohérence avec les valeurs portées par la structure

  • Accueillir tous les publics en situation de loisirs et pouvoir être amené à intervenir en direction de publics à besoins particuliers

3- Conduire une action d’animation dans le champ du « loisirs tous publics » et de direction d’ACM :

  • Être responsable du projet pédagogique et permettre l’appropriation de celui-ci par les encadrants de l'ACM dont il/elle conduit l’action

  • Contribuer au développement de la citoyenneté et des pratiques numériques, et renforcer la qualité du vivre-ensemble auprès des publics accueillis et au sein de l’équipe d’animation

  • Evaluer les moyens nécessaires à la mise en œuvre du projet et gèrer les moyens alloués par l'organisateur de l'ACM.

 

4- Mobiliser les démarches d’éducation populaire pour mettre en œuvre des activités d’animation : activités scientifiques et techniques, culturelles, d’expression et activités physiques de loisirs :

Anime la découverte et la pratique d’activités dans les domaines suivants :

  • les activités scientifiques et techniques

  • les activités culturelles et d’expression

  • les activités physiques de loisirs.

Pour ces trois domaines, l’approche des activités est centrée sur la socialisation, la participation des publics, l’émergence de projets et l’estime de soi sans recherche de perfectionnement technique et de développement de la performance personnelle.

Après la formation

À la suite de l'obtention du diplôme vous pourrez entreprendre une formation de niveau supérieur (DEJEPS ou DESJEPS) dans le champ professionnel de l'animation et/ou du sport.

A noter :

  • la détention du BPJEPS Animateur Loisirs Tous Publics vous donne l'autorisation de diriger des ACM de plus de 80 mineurs accueillis et plus de 80 jours par an

  • la détention du BPJEPS Animateur Loisirs Tous Publics vous permet l’acquisition des unités capitalisables transversales UC1 et UC2 pour tous les autres BPJEPS en 4 UC

  • La délivrance du BPJEPS Animateur LTP n'a aucun lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations

 

Les évolutions possibles sont liées à l’organisation de la structure, au niveau de responsabilité et aux compétences acquises. Ainsi, l’animateur (trice) peut évoluer vers :

  • Un domaine d’activité technique

  • L’encadrement pédagogique

  • La formation

  • Une spécialisation sur l’accueil et l’encadrement des publics

  • La coordination d’un projet ou d’une structure (association-service d’une collectivité territoriale)

Un protocole d'accueil des personnes en situations de handicap est mis en place par notre fédération. Selon votre situation, des modalités compensatrices et d'adaptations seront mis en œuvre dans la mesure du possible. N'hésitez pas à contacter notre référente handicap en cliquant ci dessous :

LOGO CPF.jpg
LOGO DATADOCK.png
LOGO UNIFORMATION.png
LOGO DRAJES.png
LOGO ACADEMIE DE CRETEIL.gif
CFA.png